Les repas de fêtes traditionnelles du Champsaur

Chaque année, reviennent les fêtes traditionnelles dans chaque région de France et ont traversé les temps! Elles réunissent les habitants de chaque commune. Liées au territoire, à son agriculture et à son élevage, à ses spécialités culinaires, ces fêtes sont des moments importants de la vie agricole, locale, et sociale.






Dans les Hautes-Alpes, les troupeaux montent dans les alpages en mai, venant souvent aussi d’autres départements plus au sud. Ils y resteront tout l’été sous la surveillance des bergers.


À la descente des troupeaux, en octobre, ont lieu les traditionnelles foires aux ovins. Ces foires qui sont des lieux de rencontre entre éleveurs et négociants, se déroulent pour les plus célèbres, à Champoléon dans le Champsaur et à la Chapelle en Valgaudemar, vallées à forte tradition d’élevage. On y assiste à des concours d'agnelles et de tardons, à la remise des prix, au marché des producteurs locaux, à diverses animations en lien avec l’élevage ovin comme des démonstrations de chiens de troupeaux, et à d’autres actions organisées par le Parc national des Écrins.


Puis on participe au repas « tardon » à Champoléon ou à celui « de la chèvre », à la Chapelle en Valgaudemar. Le tardon est un agneau de printemps qui passe l’été en alpage avant d'être vendu à l’automne à la descente des troupeaux. La chèvre est cuisinée comme une sorte de pot au feu salé mijoté au chaudron.


Et tout le mois d’octobre, dans nombre de restaurants de ces vallées et au-delà, le repas de la chèvre est au menu et connaît un succès qui ne faiblit pas. Ce repas devient une occasion de se retrouver autour d’un bon repas !



A certaines occasions, pendant les beaux jours, on renoue aussi avec la tradition, autour des fours communaux. Autrefois, les villageois chauffaient les fours communs qui se trouvent dans chaque village, régulièrement, pour y faire cuire leur pain, tourtes, tartes, gratins et viandes.


Longtemps abandonnés, les fours reprennent du service, et les habitants des villages se regroupent comme au bon vieux temps, pour y faire des cuissons collectives de pains, de tourtes et tartes traditionnelles… et de pizzas ! Et partagent ensuite leurs plats et leur repas.

Les traditions perdurent ainsi, rappelant toute l’importance de la fête traditionnelle qui permet de faire exister des occasions de se rassembler et de maintenir un lien entre les habitants des territoires ; et de faire connaître coutumes et trésors culinaires aux gens de passage.


Au restaurant du Domaine de Libouze, à Saint-Léger les Mélèzes, le chef fait en sorte que les traditions ne se perdent pas ! Et que les produits du terroir soient à l’honneur. Vous pourrez chaque WE du mois d'octobre et en semaine sur réservation, venir savourer la chèvre!

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout